Non classé

Espoir

Poème de Jonathan Ikami (1997-) – Partenaire d’AFROpoésie – RDC

Illustration: photographie de bougainvillier, par Javier Martin

1280px-Bougainvillea_spectabilis_Flowers_Closeup2_TorreLaMata.jpg

Avant que le crépuscule règne
Et que la nuit dandine comme une reine
À la cour du palais,
Tu reviendras couvrir mon être
De la chaleur de tes baisers.
Sinon,
Au vent chaud de la brune ,
Je me lancerai à la poursuite de ton âme
Qui sur l’aile de la mort s’envole,
Ô toi qui t’envoles
Femme, fille
À la voix lactée
Au regard azuré
Ne rends mon espoir frivole.
Mes nuits de souffrances
Mes journées de lumières
Où brillaient d’un fort éclat de sourire tes lèvres,
Où mes insomnies se voyaient conquises
Par la lueur de l’espoir;
Ne les trahis pas ,
Ô femme, fille de mon peuple.

 

 

Catégories :Non classé

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s