Non classé

Liberté (Liberdade)

Poème de Jorge Rebelo (1940-) – MOZAMBIQUE

 

Liberté,

tu arriveras un jour

je le sais.

 

Si tu arrives tard,

bien après mon temps de lutte

          et de conquête,

 

n’oublie pas 

que je t’ai aimé

          universellement

 

et que je t’ai cherché

sans relâche

durant toute mon  

existence

               ignorée

 

Arrête-toi alors un instant

à côté de ma tombe

car bien que mort, je saurai te sentir et

te reconnaître,

     et mourir à nouveau,

         tranquillement.

Texte original :

 

Liberdade,

tu hás-de chegar um dia

eu sei.

 

Se vieres tarde,

para além do meu tempo de luta

         e de conquista,

 

não te esqueças

que eu te amei

         universalmente

 

e te busque sem desânimo

durante toda a minha

         ignota

                   permanência

 

Detém-te pois um instante

à beira do meu túmulo:

morto embora, eu saberei sentir-te

e conhecer-te

e remorrer

         então

                   tranquilamente

 

1024px-Flag_of_Mozambique_(1974–1975).svg

Illustration : drapeau du Front de Libération du Mozambique (FRELIMO) de 1962 à 1993 et du Mozambique de 1974 à 1975. 

 

Catégories :Non classé

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s