Participez à notre concours « Souvenirs d’enfance »

Les Éditions Stellamaris et le blog AFROpoésie animent conjointement, du 6 janvier au 6 mars 2020, un concours de poésie « Souvenirs d’enfance ».

Les Éditions Stellamaris en assurent le secrétariat ; vous pouvez donc envoyer vos contributions sur cette adresse email editionsstellamaris@stellamarispoemes.com après avoir consulté le Règlement du concours ci-dessous.

A la fin de ce concours, un recueil avec les meilleurs poèmes sera publié. Les droits d’auteurs seront dédiés au financement de l’association malgache HelpED (Pour consulter sa page Facebook, cliquez ici) pour la prochaine rentrée scolaire. 

Poètes, poétesses, à vos plumes !

 

Article 1

Sous l’égide des Éditions Stellamaris et du blog littéraire AFROpoésie, un concours de poésie gratuit sera ouvert à tous du 6 janvier 2020 au 6 mars 2020.

 

Article 2

Le thème du concours est le suivant : « Souvenirs d’enfance ».

Le texte poétique présenté devra être inédit et en langue française. Il ne devra pas excéder les 3000 signes maximum (caractères et espaces compris). Chaque participant présentera un seul et unique texte.  La forme est libre.

 

Article 3

Les envois seront expédiés par mail, en un seul fichier, aux Éditions Stellamaris qui assurent le secrétariat du concours. (editionsstellamaris@stellamarispoemes.com)

Ils comporteront un fichier avec le texte soumis, l’identité et les coordonnées du candidat, et une déclaration attestant que son texte n’a jamais été publié.

 

Article 4

Les textes seront soumis à un jury composé du directeur des Éditions Stellamaris et de l’administrateur d’AFROpoésie.

Le jury est entièrement souverain pour déterminer les textes qu’il retient et ceux qu’il écarte. Si un texte est jugé littérairement intéressant mais comportant des fautes ou autres maladresses interdisant de le publier en l’état, il pourra également être retenu sous réserve d’acceptation par le candidat des corrections qui lui seront communiquées ultérieurement par le jury.

Le directeur des Éditions Stellamaris, en tant que secrétaire du concours, communiquera aux candidats la décision du Jury.

Les poèmes sélectionnés seront exploités pour créer un recueil de poésie, dont les droits d’auteurs seront reversés à l’association malgache HelpED, pour la prochaine rentrée scolaire.

Chaque candidat concède aux organisateurs des droits patrimoniaux non exclusifs sur le poème, les organisateurs pouvant l’exploiter dans toutes les circonstances et sur tous les supports qui conviendront. Les droits cédés comprennent notamment le droit de reproduction, le droit de représentation, le droit d’arrangement, le droit d’adaptation, et ce sous toutes les formes, par tous les procédés et sur tous supports connus et inconnus à ce jour. La présente cession est consentie à titre gratuit. Elle est effective à compter de l’envoi du poème par le candidat, et s’arrête dès son éventuel refus par les organisateurs du poème.

Les droits cédés sont non exclusifs, le candidat conserve les mêmes droits sur le poème ; il a simplement l’obligation, pour toute exploitation de son poème :

  • avant réponse des organisateurs, d’indiquer « poème présenté au concours “Souvenirs d’enfance” organisé par les Éditions Stellamaris et le blog Afropoésie ».
  • pour toute exploitation entre la réponse des organisateurs et la parution du recueil, s’il a été retenu, d’indiquer « poème retenu par les Éditions Stellamaris et Afropoésie pour insertion dans une anthologie dans le cadre du concours “Souvenirs d’enfance” »
  • pour toute exploitation après parution du recueil, s’il a été retenu, d’indiquer « poème inclus dans l’anthologie “Souvenirs d’enfance” publiée par les Éditions Stellamaris suite à un concours organisé avec Afropoésie ».

 

Article 5

La participation au concours implique l’acceptation du présent règlement.

 

Article 6

Les poèmes sélectionnés feront partie d’un recueil qui verra le jour au cours de l’année 2020.

 

Article 7

Les organisateurs se réservent le droit plein et entier d’annuler le concours pour toute raison, et notamment si la participation était insuffisante pour permettre d’éditer une anthologie de la qualité désirée.