Crépuscule

De Malick Fall (1920-1978) – SÉNÉGAL

peuls

 Mes villages ont peur de l’ombre

Mais l’ombre prévient

Avant de les habiller de nuit

Une mère avive le tison pâle

Un enfant ramène les chèvres

Un père bénit le soir hésitant

Et l’ombre mord un pan du village

Si doucement que la peur s’estompe

Bonne nuit villages d’Afrique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s