Le bûcheron

Eric Joël Edouard BEKALE-ETOUGHET (1968-) – Partenaire d’AFROpoésie – GABON

800px-autre_tronc

Ta hache posée sur l’épaule

Tu t’enfonces dans le sous-bois

Où des chants d’oiseaux te saluent

Tu marches sur tes pas : ta trace sur terre

Un temps d’arrêt pour une signature

Tu continues sur le sentier de tes ancêtres.

Au-dessus des frondaisons, le soleil rayonne

Sur ton visage, tes yeux veulent savoir

Pourfendre le mur, voir à travers l’ombre opaque.

.

Arrivé à la clairière immense,

Ancien champ de braises dévastées

Tu caresses la vieillesse de l’arbre

Tu tâtes son tronc qui ne parle plus

Dépossédé et durci par les pluies

Tu le transformeras en combustible.

Mais encore, tu l’observes et dis pardon

Loin de toi, il est parti

Loin, dans les cieux et ses tréfonds.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s