Jouissance

Renaud Ayi Dossavi-Alipoeh (1993-) – Jeune pousse d’AFROpoésie – TOGO

lac_rose_in_senegal

A l’eau, ensorcelée

Qui danse sur les berges de tes lèvres sucrées

Comme une solitude racoleuse, elle m’ouvre sa nuisette

Et je plonge dans la chaleur humide de ses rêveries

Dans l’arôme sucré de ses mille et une beautés

De ses incessants sifflements

Scandant à mon oreille, membre turgescent et affamé,

            toute la musique qui peuple le monde

A l’eau rouge et rose, qui tombe comme une rosée parfumée

Sur mes mains fermement agrippées aux seins de la solitude

Que  la douceur soit, tel un sentier doré, parsemé de rêves et de « Pourquoi Pas ? »

A l’eau blanche et noire, qui se fraye un chemin à travers le monolithe de mes doutes

Pour m’abreuver de sa passion

Comme une virgule durcie à la vue d’une Diane

Et qui dit oui à la tentation qui lui tend les bras

Le monde ne se dit qu’une fois

En une seule infinité, une seule jouissance

Publicités

Une réflexion sur “Jouissance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s