Maria Diamba

Jorge de Lima (1893-1953) – BRÉSIL

Emancipaçao

Pour n’être plus battue

elle dit qu’elle savait faire des gâteaux

elle devint cuisine.

Elle fut autres choses qu’elle savait faire.

Elle ne parla plus:

on vit qu’elle savait tout faire

même des filles pour la Maison.

Puis elle parla toute seule

seule devant le vent

qui vient encore du Soudan;

elle dit qu’elle voulait fuir

les maîtres et les méchants de ce monde

pour le vide.

Para não apanhar mais

falou que sabia fazer bolos:

virou cozinha.

Foi outras coisas para que tinha jeito.

Não falou mais.

Viram que sabia fazer tudo,

até molecas para a Casa-Grande.

Depois falou só,

só diante da ventania

que vinha do Sudão;

falou que queria fugir

dos senhores e das judiarias deste mundo

para o sumidouro.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s