J’ai entendu une voix

Bocar N’diaye, dit Bajjel (1982-) – Partenaire d’AFROpoésie – MAURITANIE

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

J’ai entendu une voix au milieu de la nuit

Une voix mélancolique

Une voix douce et tendre

Sous la pleine lune

.

J’ai entendu une voix

Dans l’obscurité de la nuit

Où le ciel portait son plus beau collier

Un collier aux perles d’étoiles

Un collier aux perles de lune

A travers les reflets de la lune

On pouvait voir sa silhouette

C’était une conteuse

Elle donnait sa voix à la nuit

Elle donnait sa voix

Aux êtres qui veillent

Elle donnait sa voix

Aux traqueurs de mémoires

On pouvait entendre les échos de sa voix

Résonner dans le silence de la nuit

On pouvait entendre le fracassement

Des vagues sur les berges du fleuve

Résonner dans le silence de la nuit

.

Des berges du fleuve

Où les lamantins viennent s’abreuver

A la tombée de la nuit

Sous la pleine lune

Sous les reflets de la lune

Les lamantins aux yeux-perles

Les lamantins aux yeux–émeraudes

.

J’ai entendu une voix au milieu de la nuit

C’était la gardienne des nuits

Depuis la nuit des temps

Avec sa voix douce et mélancolique

Elle veillait sur les étincelles restantes

De notre mémoire pour garder sa mémoire vivante

Pour la mémoire des hommes et des femmes

Partis vers des terres lointaines

Partis sous d’autres cieux

.

Hérouville-Saint-Clair, 3 Juin 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s