Les rendez-vous de la lune

Bocar N’diaye, dit Bajjel (1982-)  (poème et illustration) – Partenaire d’AFROpoésie – MAURITANIE

LA LUNE EN PRESENCE

Tu étais la lune
Nous étions les étoiles
Tu es l’étoile qui brille
Tu es l’étoile qui scintille
Dont les reflets reflètent
Dans mes nuits d’errance et d’exil
Je me rappelle
De ta voix mélodieuse
Je me rappelle
De tes contes sous la pleine lune
Au bord du fleuve Sénégal
Des contes qui ont bercé mon enfance
Des contes de ton pays natal
Je me rappelle de ton sourire
Et de ta joie
Je me rappelle de toi !
Je me rappelle
Des nuits mélancoliques
Je me rappelle
Les rapsodies des griots
Je me rappelle
Des airs de « pékane »
Je me rappelle
Des soirs avant la tombée de la nuit
Des tambours, des coups de pilon
Accompagnant les chansons
Des femmes en chœur
Avant que l’ombre de la nuit
Ne recouvre la clarté du jour
Avant que l’ombre de la nuit
Ne touche la clarté du jour en plein cœur
Avant que le jour ne redonne son dernier souffle
Je me rappelle
Des rendez-vous de la lune
Je me rappelle
Des rendez-vous sous la pleine lune
Où les animaux de la savane
Servaient de mémoire pour les hommes
Où les hommes parlaient aux arbres
Je me rappelle de toi !
De là
Je pense à toi !
Tu étais la lune
Nous étions des étoiles
Tu veillais la nuit
Et le jour tu allais vers d’autres horizons
Des horizons lointains
Et inaccessibles

Tu étais la lune
Nous étions les étoiles
Et on veillait sous la pleine lune
Au bord fleuve Sénégal

Tu étais la lune
Nous étions des étoiles
Tu es l’étoile qui brille
Tu es l’étoile qui scintille
De cette constellation
Sur l’auditoire reflétait tes reflets
Tu étais comme la lune
Nous étions comme des étoiles

Tu étais la lune
Nous étions des étoiles
Tu es l’étoile qui brille
Tu es l’étoile qui scintille
Nous donnions chaque soir
Des rendez-vous à la lune
Nous nous donnions chaque soir
Des rendez-vous autour de la lune
Nous étions des étoiles
Tu étais la lune
Tu es l’étoile qui brille
Tu es l’étoile qui scintille
Dont les reflets reflètent
Dans mes nuits d’errance et d’exil
A nous revoir
Je veille en ta présence ici
Tu étais la lune
Nous étions des étoiles
Tu es l’étoile qui brille
Tu es l’étoile qui scintille
Dans mes nuits d’errance et d’exil
Où elles gisent gelées

Hérouville-Saint-Clair, le 27 Mai 2017

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s