La révolte

Tibou Faye (1999-) – Partenaire d’AFROpoésie – SÉNÉGAL

IMG_201711323_075553

Il ne s’agit plus de jouer aux troubadours

De chanter l’amour
De décrire un partout
Et de parler de rien et de tout.

Il ne s’agit plus de décrire un peuple
De chanter la beauté de ses femmes
Et de crier la force de ses hommes.

Il ne s’agit plus d’extérioriser la valeur des arbres
A travers des mots,
Mais de transformer ces mots en aspirine
afin de soigner des maux.

Les maux des années de l’esclavage
Qui bouleversent et terrassent
Les maux d’un passé atroce
animé par la maltraitance .

Ces années où l’homme noir a été

Martyrisé

Envoûté

Ignoré

Maltraité

Méprisé

Marginalisé

Et colonisé

Comme un animal qui lui-même ne mériterait ces idioties.

C’est alors le temps de la vengeance
Temps de renoncer à l’impuissance et à l’ignorance
Temps de brûler la peau de l’imbécile qu’ils ont déversé sur nous.

Ils payeront pour chaque sueur,
Pour chaque larme
Pour chaque gouttelette de sang.
Oui ils payeront pour chaque bras cassé
Pour chaque peau brûlée
Pour toute personnes égorgée tel un mouton.

Au nom de toutes ces personnes, d’un père noble et d’une mère affectueuse,
Au nom de ces personnes réprimées,
Qui n’avaient que le but de travailler.

Je vous jure que demain sera pire pour vous
Vos larmes seront pimentées.
Et les cendres de ces corps brûlés cuisineront vos peaux.
Ce qui veut dire : l’enfer sera votre futur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s