Tu pars pour mieux rester

Marcel Xavier Venn (1952-) – Partenaire d’AFROpoésie – SÉNÉGAL

20180311_105632

Tu as choisi de partir sur la pointe des pieds

Comme à ton habitude, t’en aller sans faire de bruit

Pour ne pas me déranger, moi ton fidèle coéquipier

Alors que notre logis, nous ne l’avons pas encore construit.

 

Comme je ne cesse de me languir de toi

Je me retrouve désormais orphelin de mon binôme

Mon chemin, je tâtonne à le chercher sans toi

Rien n’est plus, hélas, comme quand nous étions mômes.

 

Adolescents déjà, nous ne nous faisions aucune illusion

Nous étions tellement sûrs d’avoir construit notre demain

Nous en étions au point d’être en parfaite communion

Pour nous, les clés de notre destin, nous les avions bien en main.

 

Voilà maintenant que tu me laisses seul

Tu as préféré disparaître dans les profondeurs abyssales.

Voilà que je me retrouve dans un vide, senteur de linceul

Je me consume de solitude par ce temps glacial.

 

Tu as beau te terrer sous six pieds

Tu le sais, je continuerai à te voir tel que tu aurais dû être

C’est dans tes habitudes de me prendre à contre-pied

Je fermerai les yeux et appliquerai notre formule secrète à la lettre.

 

Tu vois, nous avons réussi à défier l’espace et le temps

Notre fil d’Ariane ne se cassera pas quoi qu’il advienne

Nos rencontres désormais se feront au beau milieu de l’étang

L’eau-miroir nous rendra nos visages même sous une pluie diluvienne.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s