De Podor à Ngawlé

Fatou Yelly Faye (1957-) – Partenaire d’AFROpoésie – SÉNÉGAL

IMG-20180716-WA0040 (1)

Une pincée de sable

   À mes lèvres conquises                            

      Mes papilles ont dégusté

         Les saveurs de ta terre

            Une brassée d’air

               À mes poumons séduits

                  Mes narines ont humé

                     Le vent de tes aïeux

                        Un seul regard

                           À mon corps subjugué

                              L’œil à cœur avec mon âme

                                  Ont frémi à ta vue.

 

Podor !

 

Mère m’a toujours

   Dit

      Chaque fois

         Que tu arrives

            Dans un endroit nouveau

               Prends à témoin le ciel

                  Ton futur paravent

                     Et réaffirme ton appartenance

                        À la terre

Oui

   C’est vers elle

      Que tu retourneras.

 

Podor !

   Mère m’a encore

      Dit

         Chaque fois

            Que tu viens

               Dans un lieu inconnu

                  Rappelle-toi

                     De ceux qui y ont vécu

                        Et ne sont plus

                          Formule pour eux

                            Et à ses habitants

                              Une prière

Dis-leur

   Qu’un jour lointain

      Tu les rejoindras.

 

Podor !

   Par une foulée

      Empreinte de respect

         Mes pieds

            M’ont amenée à toi

              Au Fouta de l’Almamiya

                  De Saint-Louis

                     Dagana

À Podor

   Le village de Ngnawlé

      Le village de Penda Sarr

         La femme

            Mère

               Thiouballo

                  Cousine de Aïta Ndoye Sarr

                     N’est-ce pas toi

                        Qui traversait le fleuve

                           À dos de crocodile

                              Penda Sarr !

                                La noblesse de cœur

                                  Se manifeste

                                    Par l’héritage

                                      Que nous laissons

                                         À notre descendance

                                           Héritage

                                              Qui traversera les âges

                                                 Et bénéficiera aux générations futures

                                                     Et tu n’as pas failli

                                                         Femme Thiouballo

                                                             Ton nom magique

                                                                 Suffit à chasser

                                                                      L’arête de poisson

                                                                          Coincée dans une gorge

                                                                             Oui Yaay Penda

Grand-père

   En t’insufflant son leg

      T’élevant au rang

         De Ngaary Ngnawlé

            A montré ta vraie place de femme

               Dans la société africaine.

           Baaba Moussa Boukary Sarr.

      N’est-ce-pas lui qui

D’un seul

Coup de fusil

Coupait le fleuve en deux

Comme Moïse

Pour la traversée du bétail sur l’autre rive

Oui !

 

Et je marche

   D’un pas attentionné

      Dans cet illustre village

         De peur de n’écraser

            Ni fourmis

              Ni vermisseaux

Je marche

   D’un pas

      Lent

         Recueilli

            Attentionné

               Après une halte

                  À la mosquée de Ngnawlé

Je m’imagine

   Je me replonge

      Dans cet univers

         De Cheikhou Oumar Foutiyou Tall

            Géant de Alwar

                Imam Ghazali

                   T’a nommé

Khalifa de la Tidjaniya

   Pour l’Afrique noire

      Et je ne partirai pas

         Sans avoir posé mon front

             Sur cette terre bénie par tes pas

                Je ne partirai pas

                  Sans auparavant t’adresser une prière

Alors

   Je respire à pleins poumons

      Afin de cueillir

         Un peu de ton souffle

            El Foutiyou Tall

               Imam de Bandiagara

                  O seigneur

Par la voix de

   Rassoulillah Aleyhi Salatou Wa Salam

      Par le biais de

         Khalifatul Rassoul

            Cheikh Ahmed Tidjany al Hassany

              O toi

                 Illustre petit-fils de l’Élu des Élus

                   Seydina Cheikh

                     Je formule cette prière

                      Pour mon peuple

                        Ma terre

                          Ma famille

Mes enfants

   Le choix est un risque

      Mais un risque qui s’assume

         Car on ne choisit

            Ni ses parents ni ses enfants

               Mais on peut choisir

                  Un père

                     Une mère

                       Un  enfant

                            Et vous m’avez choisie

                                 Maman des slameurs

                                        Ici à Ngnawlé

Je formule

   Cette prière

      Devant Mandiaye Hamza Ousmane

         Les larmes aux yeux

            Le cœur plein d’espérance

               Ne dit-on pas

                  Que l’eau qui tombe

                      Est le gage d’une prière exaucée

                         Seigneur

                              Accepte ma prière

                                  Couvre

                                       De ton manteau

                                           De mansuétude

                                               Et de piété

                                                  Cette jeunesse

                                                        Qui m’a choisie

Fais d’eux

   Une jeunesse fer de lance

      À l’avant-garde de tous les combats

         À l’avant-garde de toutes les batailles

            Fais d’eux le porte-flambeau de l’Afrique de demain

                Les dignes héritiers

                   Des ancêtres

                      Donne-leur la force

                         Afin de combattre

                             Par le slam

                                Tous les défis

                                    Qui nous interpellent

Et livre

   Leurs messages en slam salam

      Slam doré

         Comme l’or

            De Podor

               Or ocre

                  Ocre or

Qui couvre les bâtisses de Ngnawlé

   L’or ocre

      Qui couvre la ville de Podor

         Amène le message de l’Afrique debout

            L’Afrique des Grands Rendez-Vous

              Par-delà les frontières

                  Cette jeunesse phare

Qui porte le slam

   Le théâtre le rythme

      Par un seul mot

          Salam

              Paix

                 Doit briller

                    Et vibrer

                      Partout

                          A travers le monde

                             O seigneur

                                Ya rabbi

Ils m’ont choisie

   Et le choix est un risque

      Qui s’assume

         Je te demande

           De fourbir leurs armes

              Nourrir leur cœur

                  De bonté

                     Piété

                        Foi

                           Partage

Donne-leur richesse et humilité

   Couvre-les

      Protège-les

         Donne-leur la force

            De réussir

               Leur mission

                  Ya rabbi

                     En présence

                          De Hamza 

                              Homonyme de l’oncle du Prophète (psl)

                                    Ousmane

                                        Homonyme des compagnons bien guidés

                                           Mandiaye

                                                 Cette prière d’une mère

                                                     Pour ses enfants

                                                          Sa famille son peuple

                                                              Son continent

                                                                      Le monde

Je prie sur Podor

   La ville d’eau

      A Ngnawlé

         Le village des Soubalbés

            Exauce cette prière

                Par la voix de

                   Rassoul al Rahma (psl)

                     Par le biais de

                         Khalifatul Rassoul

                             Seydina Cheikh Ahmed Tidjany al Hassany

                                Au village de Ngnawlé

                                     Portée par Cheikhou Oumar Foutiyou Tall

                                            Où

L’illustre

   Conquérant

      A tracé

         Une mosquée.

Salatoul Fatihi.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s