La belle Egypte

Nil-ElMinija

La belle Egypte au bord du Nil 
Danse, 
Air léger sur l’eau claire ;

La jolie fille aux reflets verts 
Joue, 
Cheveux gais, robe en fil.

Le noir bédouin du grand désert 
Crie, 
Sol torride et vent vif ;

Le garçon dur au corps massif 
Court, 
Œil de sang, ventre amer.

Les deux amants, flammes et miel, 
Roulent, 
Eclairs et tournoiements ;

Le Nil discret paisiblement 
Va, 
Impavide, éternel.

 

 

Extrait des chants de l’amour de l’Egypte ancienne

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s