Six voyageurs

Théodore Gaëtan Badjo (1995) – Partenaire d’AFROpoésie – TOGO

Rue_de_Lemba,_Kinshasa,_2003

Enfoncés dans l’hiver et le noir, la terre est battue.

Les vieux murs autrefois recouverts de lourdes pièces,

Bariolés sous l’effet de la résine, inspirent peu de confiance.

La province rumine, calme est la rue.

Demain on y verra des écoliers en blanc, des mères gaies.

Et, deux grands hommes dans des tenues marron clair

Devant la municipalité fermée, se font une causerie discrète.

Enfin, le couloir qui révèle des destins dans un garage obsolète.

C’est alors qu’apparurent des ustensiles crasseux.

A même le sol dégradé, trois lits poussiéreux

Le lavabo déboulonné fonctionne encore.

La toilette qui brise les dernières résistances de la dignité

Le ton monte, le rire éclate, la moquerie s’en suit, dans la tranquillité

Quand de simples légumes donnent leurs vies pour six voyageurs sombres.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s