Le transhumant

Aboukhadre Diallo (1955-) – Partenaire d’AFROpoésie – SÉNÉGAL

National_assembly_(Dakar,_Senegal).jpg

J’ai perdu

Ma capacité d’indignation

De révolte

J’ai rangé  honneur et morale

Au fond de ma poche

J’ai troqué ma liberté de penser

Contre les ors artificieux du pouvoir

J’ai renié mes convictions

Pour jouir de jus juteux

Par caresses mensongères

J’ai loué le maître du jour

Pour toujours

Brouter sur les vertes prairies

J’ai flatté le maître du jeu

Pour chaque jour

« Vivre sans sueur au front »

Qui suis-je qui suis-je ?

Le vil le vénal transhumant

La métastase politique !

 

 

In Celle que j’attendais © Editions L’Harmattan

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s