Non classé

Esclavage

Poème de Daniel Thaly (1879-1950) – MARTINIQUE (France)

Illustration: L'inspection et la vente d'un esclave. Gravure publiée dans Captain Canot. 1854. Brantz Mayer

the_inspection_and_sale_of_a_slave

Pour travailler le sol conquis, venaient d’Afrique
Parqués sur les ponts noirs des négriers affreux
Des esclaves captés par le chef tyrannique
Dans la brousse insondable, au bord des fleuves bleus
À la place Bertin, en ces jours malheureux
Se tenaient un marché sombre de chair humaine
Et les colons venus du morne ou de la plaine,
Achetaient à vil prix le bétail douloureux
Quelquefois un vieil air plaintif, plein de tristesse
S’élevait du cœur lourd d’une jeune négresse
Et les nègres pleuraient le rivage perdu
Au soleil du Pays, ils revoyaient leurs terres
Et songeaient, tout à coup, qu’ils avaient entendu
Pour la dernière fois, les plaintes de leurs mères

 

 

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s