Non classé

Pour le Mahatma Gandhi

Poème de René Depestre (1926-) – HAÏTI

Marche_sel.jpg

Hier ta résistance passive

laissait ma raison de poète

plus froide que le nez d’un chien

au soleil mon ombre avait l’air

d’un petit avion de chasse à l’homme

aucun de mes poèmes ne pouvait être

en état de charité avec son prochain.

Aujourd’hui ta non-violence est l’escalier de rêve qui mène à la fraîcheur de tous les jardins.

Plus que jamais le monde a besoin

que ta grande santé de père de la tendresse

lui lave ses yeux et son cœur en lambeaux.

 

 

Publicités

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s