Hommage à Eboussi Boulaga

Poème de Jonathan Ikami (1997-) – Partenaire d’AFROpoésie – RDC

800px-SAKAZUKIGATAKE_UNKAI.JPG

Par un matin brumeux
où le ciel laissait tomber
de sa force une pluie de soleil jadis oubliée,
Mes pensés sillonnaient dans un univers
dépourvu de quelques uns de ses maîtres
Ô pleure mon cœur !
mon cœur en manque
En manque d’EBOUSSI BOULAGA
Un maître sans pareil qui a appris
À l’Africain comment aiguiser son esprit;

 

Pour en savoir plus sur Fabien Eboussi Boulaga, cliquez ici

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s