Tueuse à gages

Poème de Souleymane Kidé (1980-) – Partenaire d’AFROpoésie – MAURITANIE

800px-dip_pen

En toute cruauté
Elle tue même la mort,
Elle tue l’oubli
Elle tue l’absence
Elle tue l’orgueil
Elle tue le temps 
Elle tue la vie 
Tue les sentiments, les sensations
Elle tue la beauté
Tue le luxe et le somptueux
Elle tue la couleur
Tue la haine et la jalousie
Elle tue tout 
Sauf le cœur et l’âme…
.
Elle tue en crachats
Et tue en crachant son encre,
Inondant les papyrus
Sectionnant nos nerfs
Affligeant nos dextres
Et troubla notre vision.
.
Elle, c’est la plume.
Cette dame baveuse,
Femme fontaine
À l’hymen mouillé !
.
Kide Souleymane © 2019

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s