Non classé

Les oubliés de l’Aïd

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-) – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

Que dire

A tous ces enfants oubliés

Abandonnés dans les puits mensongers

Sans eau des statistiques du mépris

Qui  jamais ne recensent

Les fosses de leurs taudis

Leur intimant patience

Calvaire et souffrances                                                     

Comme devoir-chance

Pour mériter le paradis ?

 

Leur souhaiter Joyeux Aïd ?

Quel Aïd ?

Celui des bébés à rides

Nés près d’oueds arides

Aux cieux acides

Pleurant livides

Agrippés au vide des seins

Aux desseins assassinés à toute heure

Par des menteurs, voleurs,

Infects diaboliques faux saints ?

 

 

Que dire

A toutes ces ombres

En guenilles rêvant d’un pain

D’un lit, de mains, de regards

Tout chauds d’humains,

Sans transformer par dédain 

Leurs incertains lendemains hagards

En mouroirs de rêves

De mendiants sans trêve

Aux exsangues sèves

De frêles voix et doigts livides

Qui agonisent et crèvent

Farfouillant dans le vomi froid

Des poubelles des néo-pseudo-rois

Cupides crachiant stupides

Dans leur diamant, or et soie

Regardant tant d’espoir qui se noie

En zappant zappant zappant sans émois ?

 

Que leur dire ?

Que leur dire à tous ceux-là ?

Joyeux Aïd ?

Quel Aïd ?  

 

©Mokhtar El Amraoui in « Nouveaux poèmes »

Le 4 juin 2019

Hadith_Books

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s