Indivisible

Poème d’Aimé Césaire (1913-2008) – MARTINIQUE (France)

Aime_Cesaire_2003.jpg

contre tout ce qui pèse valeur de lèpre

contre le sortilège mauvais

notre arme ne peut être

que le pieu flambé de midi

à crever

pour toute aire

l’épaisse prunelle du crime

 

 

                      contrebande

vous tenez mal un dieu et qui toujours s’échappe

 

ta fumée, ma famine, ta fête

                     Liberté

 

Ferrements

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s