Non classé

Mon beau Lokossa

Poème et photo de Rodrigue Hounsounou (1986-) – Partenaire d’AFROpoésie – BÉNIN

FB_IMG_1558807665445.jpg

Terre hospitalière par excellence,

C’est la ville de l’espérance.

Elle est bien splendide, ma ville.

Cité aux couleurs noix de palme mûres,

Lokossa est comme une rognure

Cachée au milieu des villes

Béninoises. Un patelin perdu

Un beau petit patelin vêtu

De noir et de rouge diffus

Au milieu d’une tapisserie de verdure,

Ornée d’un paysage où dominent

Les cris d’oiseaux; un champ de tisserins.

La douceur et le calme olympien

Des agglomérations sculpturales et divines

Sont les pièces fondamentales

De ce beau puzzle.

Ville particulièrement accueillante

Et chaleureuse, elle présente

Les multiples facettes de la beauté brute.

Ses palmiers géants, ses marigots

Naturels, ses sablonnières enthousiasmantes

Fascinent Dieu lui-même. D’ailleurs, là-haut,

Jamais, il ne se lasse de les contempler

Au lever comme au coucher

Du soleil, assis sur son trône vierge.

Le centre-ville et les campagnes regorgent

De populations aimables et travailleuses.

Quand descend la lune blafarde

Et que s’allument les lanternes veilleuses;

Les abords des ruelles s’inondent

De palabres jusque dans les gîtes silencieux.

Ma ville est un paradis caché.

Il faut découvrir sa beauté insoupçonnée

Pour en croire ses yeux.

 

Publicités

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s