Non classé

Initiation

Poème de Jacques Rabemananjara (1913-2005) – MADAGASCAR

Illustration: courtepointe Brubaker, Mennonite Community Photograph Collection, 1947-1953

Brubaker_Quilt_In_Elizabethtown,_Pennsylvania_(6881535731).jpg

IV

 

Dormeuse, te voici lourde de volupté.

Un fil de songerie erre au coin de ta bouche.

Je contemple parmi les trésors de ta couche

la chaste nudité du corps que j’ai sculpté.

 

Mes doigts vont effeuiller sur tes paupières closes

les multiples splendeurs de mon nouveau printemps.

Le mois de mai royal s’est couronné de roses

et des pétales d’or jonchent le clair étang.

 

L’aube nous surprendra dans l’heureuse défaite :

Immobile, le bras replié sur ta tête,

je n’invoquerai point la grâce du soleil.

 

Dors, ma Princesse, dors. Sur ta nuque d’ivoire

se déploie, impalpable, et la soie et la moire

que tisse entre nos corps le charme du sommeil.

 

 

Extrait de Les Ordalies (1972)

Anthologie ; six poètes d’Afrique francophone, Editions Points

 

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s