Non classé

Ressouvenir

Poème d’Andy Davigny Péruzet (1981-) – Partenaire d’AFROpoésie – GUADELOUPE (France)

Illustration: une Muse tenant une cithare. Lécythe attique à fond blanc, 440-430 av. J.-C.

800px-Mousai_Helikon_Staatliche_Antikensammlungen_Schoen80_n1

[wind brewing]

À mort !

À mort malheur en devenir !

 

Voix des grands largues intérieurs

 

Se donner à la vie,

Comme on s’essaye à l’envol,

Comme on se livre dans l’entaille des mots

Au hallier du réel.

S’en remettre au souvenir,

Comme on se suspend aux voilures du temps,

Comme on se dénude en offrande aux ombres

Dans la joliesse des heures pieuses.

Se maintenir à l’écart,

Comme on s’emploie à toute vertu,

Comme on joue tout à l’aune de l’innocence

Dans un souffle chaste.

Ai-je ici-bas une place

Avec ces pieds insolents qui ne touchent pas terre

Et ces paroles feintes qui ne trouvent pas écho ?

[birds chirping]

Aie le courage des laideurs

Aie le courage des chemins perdus

Aie le courage d’être source intarissable

De déception

De désillusion

De déconvenue

Et il ne s’agira plus de débâcle,

De déroute, ni de déveine menaçante

Dont nul ne peut se déprendre

Lorsque l’on renonce à tout.

Tout, sinon le geste du poète…

 

Vas-y

 

[grass rustling]

 

 

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s