Non classé

La plainte du rossignol

Poème de Roméo Ngalumete Ayinepa (1997-) – Partenaire d’AFROpoésie – RDC

Œuvre d’Éliza Yeliz (Bulgarie)

Traînant ses pas,

Les larmes aux yeux.

Le chant n’est pas,

Ses prières aux dieux.

Le matin sur le toit,

Elle chante rossignol.

Le soir sur le bois,

Elle dort sur la bagnole.

Sur la route du ruisseau,

Son cœur pleure amour.

Dessinant avec mon pinceau,

Je trace son parcours.

S’envoler sur tous les villages,

À la recherche de son cœur.

Laissant de partout ses sillages,

Vaincue par sa grande peur.

À l’aube d’un jour nouveau,

Le corps couvert par la crainte.

La direction vers le barreau,

Déposant sa plainte.

« Voleur de mon cœur,

Où es-tu ?

Écoute mes pleurs,

Ton amour me tue. »

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s