Non classé

Kitāb rāetāt au-mubarrizīn wa-gāetāt au-mumayyizīn

Grenade en 1932. Photographie de Walter Mittelholzer, ETH-Bibliothek.

Lors d’un voyage au Caire en 1928, Emilio García Gómez, lors de sa rencontre avec l’hispaniste Ahmad Zaki Pasha a accès au manuscrit arabe d’Ibn Saïd, dont le titre est Kitāb rāetāt au-mubarrizīn wa-gāetāt au-mumayyizīn (Le livre des drapeaux, des champions et des étendards des Sélects), écrit en 1243 et qui regroupe des poèmes des poètes arabo-andalous du Xème siècle jusqu’au XIIIe siècle.

Alors qu’il travaille à la traduction complète de l’œuvre d’Ibn Saïd de l’arabe à l’espagnol, García Gómez publie en 1928 quelques-uns des poèmes qui s’y trouvent et qu’il traduit dans un article de la Revista de Occidente. En 1930, il publie Poemas arabigoandaluces (Poèmes arabo-andalous), qui regroupe plusieurs des poèmes contenus dans la compilation d’Ibn Saïd, de même que des poèmes d’auteurs portugais et quelques-uns d’Afrique du Nord.

Aux trois groupes de poèmes « Poètes de l’Occident, du Centre et de l’Orient d’Al-Ándalus », s’ajoutent un prologue, une note et une annexe. Cette anthologie est rééditée à neuf reprises et traduite en anglais et en italien, et éditée en arabe avec le prologue traduit de l’espagnol précédant les poèmes arabes originaux.

http://www.wikipedia.org

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s