Non classé

Ivre de poésie

Poème de Krystiane Tshiela Kupa (1995 -) – Partenaire d’AFROpoésie – RDC

Foulage du raisin dans un cuve monolithique, fresque de la tombe de Nakht (XVe siècle av. J.-C.)

Ô ciel, je suis ivre !

Ivre de lire le livre

Même si parfois c’est habile.

La lecture me rend utile.

Je suis devenue ivre,

Rien que pour mieux vivre,

Sans ignorer mon livre,

Qui me permet de revivre.

Je m’enivre de la poésie,

Cet art exprimait en mélodie,

Le murmure d’une ode précieuse,

Sur les lèvres pieuses et silencieuses.

Je suis devenue une pauvre ivrogne

Les syllabes me manipulent sans vergogne 

Hélas ! Les vers dans mon verre m’accompagnent 

Je me soûle, ça me forme et me soigne.

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s