Une indépendance dépendante

Poème de Raymond Hounvo (1994-) – Partenaire d’AFROpoésie – BÉNIN

Moi, oui ; ce n’était pas facile mais enfin, on me l’a donnée ;

Toi, oui tu as négocié, on t’a tourné puis on te l’a donnée ;

Lui, eh bien, par lutte armée et versement de sang, il l’a arrachée.

Nous savons ; tout le monde a souffert, enfin on l’a arrachée.

Mais pourquoi voir le même danger en face et s’y attacher ?

Noir de l’Afrique noire ! Dis-moi, n’es-tu pas toujours attaché ?

Oui ; tu es à nouveau pris, coincé, contrôlé et enfin gouverné.

Mais, Afrique, pourquoi as-tu été reprise et gouvernée ?

Noire vendeuse de Noirs, tu es gouvernée car tu es mondialisée,

Oui Afrique, tu es contrôlée depuis là-bas puisque tu es mondialisée.

Tu as accepté la  mondialisation et à nouveau, nous sommes pénétrés.

Afrique! Belle Afrique! N’est-ce pas ça? Oui nous sommes pénétrés.

Pour te manipuler simplement, la mondialisation t’a été proposée.

Afrique! Belle Afrique! Pour t’avoir, voilà tout ce qu’on t’a proposé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s