Non classé

Octubre imprescindible (Octobre indispensable)

Poème de Nancy Morejón (1944-) – CUBA

Embuscade de Marrons contre des troupes britanniques en Jamaïque en 1795 (par F. J. Bourgouin en 1810)

Madrigal para cimarrones

A Miguel Barnet

La cabeza y las manos colgadas,

llameantes,

burlando el rastro del Perseguidor.

Los cuerpos sudorosos se lanzan a la manigua húmeda.

Qué belleza tan dura tienen sur corazones.

Sobre sus machetes, como sobre ramales,

anidan palomas y jutías,

y el tiempo de sol,

y el tiempo de luna,

y el tiempo de la voluntad,

Haciéndolos renacer como a niños,

como a dulces niños de una libertad

ya conquistada.

Traduction française (par Sandra Hernández) :

Madrigal pour nègres marrons

A Miguel Barnet

La tête et les mains suspendues,

brûlantes,

déjouant la trace du Poursuiveur.

Les corps en sueur se lancent dans la savane humide.

Quelle dure beauté celle de leurs cœurs !

Sur leurs machettes, comme sur des branches,

Se nichent des colombes et des agoutis,

et les jours de soleil,

et les jours de lune,

et les jours de cette volonté

qui les fait renaître tels des enfants,

tels de doux enfants d’une liberté

déjà reconquise.

E-CRINI, Université de Nantes

Catégories :Non classé

4 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s