Non classé

Le printemps approche

Poème d’Essaid Manssouri (1991-) – Partenaire d’AFROpoésie – MAROC

Champ de coquelicots dans un creux près de Giverny, Claude Monet, 1885

Un oiseau chante à ma fenêtre
Le printemps approche
Quand les fleurs ouvrent les portes
Et les arbres dansent au zéphyr
Le printemps approche
Je suis assis à l’ombre de l’olivier
Je pense à toi, ma femme printanière,
J’ai pris ma plume pour t’écrire
Un soupir profond, un amour distant
En regardant ces coquelicots
Parler avec les champs :
Où est sa petite amie ?
Elle n’est pas encore revenue ?
Elle est absente, morte ?
On se souvient encore de ses mains
Serrant nos mains,
Elle nous manque.
Elle est douce et belle comme la terre.
Oui ma chérie, femme printanière,
Les fleurs te cherchent auprès de moi,
Ils t’appellent aussi
Tu nous manques…disent-elles
Le printemps approche
Et tu es encore loin de nous.

Catégories :Non classé

2 réponses »

  1. Essaid Manssouri, prince des poètes, nous offre un poème en quelques lignes très signifiant,
    sur l’amour et ces ruptures…cette…
    🌹🌹🌹
    réminiscence d’une alliance printanière,
    fugacité d’ivresse des sens, comme un court mirage, 
    un oasis de verdure aux vents des doux murmures,
    psalmodie d’amour déjà envolé comme une vo!ute de fumée

    Aimé par 1 personne

Répondre à Carole Arseneault Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s