Non classé

À Ghizlane

Poème d’Essaid Manssouri (1991-) – Partenaire d’AFROpoésie – MAROC

Dans ses yeux 

Un poème sacré, un prophète accroupi,

Un ange qui joue au soleil, au ciel,

Ce poète étourdi écrit 

Sans lettres et sans titres,

Ses regards chéris

Regards d’autres couleurs

Une beauté indescriptible

Aucune analogie et aucune métaphore,

Personne ne vous a parlé de son visage ?

Savez-vous qui elle est ?

Où vit-elle ?

Je ne sais pas quoi écrire à ce sujet

A-t-elle des origines grecques ou tziganes ?

Non, non, elle ne ressemble pas à la beauté des belles femmes de cette vie

Elle, qui est-elle ?

Il n’y a pas de description ou d’analogie

Il n’y a pas de poème à trouver, 

Ni de chansons à chanter et versets à réciter,

Différente et avisée, courageuse, adolescente,

Mais elle n’a juste aucune description et aucune similitude

Je n’exagère pas ce que je veux dire, 

Sans description et sans analogie.

Hésitant je l’écris, heureux je la suis, je le suis.

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s