A mon fils

Poème de Maria Zaki (1964-) – MAROC

Mère palestinienne et son enfant. Khalil Raad. 1920 – Wikipédia

Dans l’inestimable dimension

Où rayonne l’amour

Malgré les ombres

Sournoises et jalouses

Que le présent nous impose

Je te retrouve de tout temps

Je retrouve celui

Que la vie a mené

Loin de moi

Dans les apories

Des chemins

Pour se forger le sien

De te suivre

Malgré moi je m’abstiens

Ne te laissant que

Mon invisible présence

Fruit inhérent

A la fuite du temps

Souvent je me fais

Violence pour garder

Et sauvegarder

Entre nous

L’indispensable distance

Mais je te retrouve

Au fil de mes heures

Aimant et fidèle

A ta place

Dans mon cœur.

Poème publié sur le site partenaire, Souffle inédit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s