« Miroirs infinis » de Mokhtar El Amraoui

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-)  – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

De chauds rêves frétillent encore

dans le feu de nos doigts

Un reste de lune

Un ressac de caresses

s’élèvent jusqu’aux étoiles

Elles s’étirent

dans leurs jasmins de lumière

Et la barque de nos deux corps

glisse sur l’eau complice

d’un rire aux miroirs infinis


© in « Chante, aube, que dansent tes plumes! » 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s