« J’ai vu la larme » de Mokhtar El Amraoui

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-)  – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

J’ai vu la larme sur l’eau

Se poser tel un pigeon

Attendu en regards et semences

De nuits offertes

A ce pied lunaire d’argile.

J’ai vu la larme sur l’eau,

Lame aiguisée d’insomnies.

Les voiles des rides

S’élèvent à l’aube des dunes

Pour dire le cratère des cris.

A ce pôle d’ivresse,

Un soleil riant de mains,

Un azur chaussé de rêves

Et d’oliviers chantant ta brillante éclosion.

Quel écho donc

Recueillera l’or de ce fétu donné ?

Une gerbe encore assoiffée pourtant

Recollera notre envol vers ce lac des naissances !


© in  » Le souffle des ressacs « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s