« Nasses d’automne » de Mokhtar El Amraoui

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-)  – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

Au-delà des amers remparts

De l’acerbe doute

Rampent dans leur crépusculaire glu

Les serpents des jours

Ils écrivent en leurs sifflements calligraphes

Un reste d’acides aphones lumières

Que sert encore dans ses fosses l’oubli

Sautillant entre les souvenirs piégés

Qui se débattent dans ses nasses d’automne

Jetées des barques aux traversées sans retour

Grimaçant de leurs éternels sourires

Jusqu’aux aboyantes carnassières rives

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s