« Le fabuleux livre de la forêt » de Mokhtar El Amraoui

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-)  – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

Forêt que de contes t’habitent

Pour celles et ceux qui savent te rencontrer

Tu ouvres les bras rieurs de tes arbres

Qui se font sœurs et frères d’accueil

Aux magiques fraîcheurs parfumées

Pour les cœurs amoureux des promeneurs

Tes ivres ombres en bises et vent ne sont en faîtes

Jamais frayeurs enfantant des monstres fous

Ou sanguinaires cerbères et affreux loups

Mais les doux froufrous de tes feuilles et herbes

Offrent de sublimes interminables symphonies

Couronnées de chantants douillets  nids

Tes infinies douceurs se déploient toujours

En douces heures de serein repos et bonheur

Bien loin des vains tumultes de la fausse vie

De ses douleurs et poisons de doux leurres

Tout en toi croît dans un majestueux silence

Vers d’ascendantes  fusions et convergences

Forêt tout en toi grouille de vie   

Tu es synergies d’espérances

Pleines de multiples fruits et réjouissances

De tes frondaisons jusqu’à  tes minuscules êtres

Tu dévoiles à celles et ceux qui t’aiment  

Ton somptueux grand  livre des harmonies 

© in « Nouveau poèmes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s