Douceur sauvage

De Mohammed Achaari (1951-) – MAROC

rochegrosse_odalisque

Le baiser a un seul sens
c’est quand l’homme veut manger son amante
la porter à sa bouche
l’avaler morceau après morceau
se pourlécher de ses délices les enfouies
la mâcher
se délecter de sa fraîcheur
se régaler de ses épices cuisantes
de ses tendres fibres
C’est quand il se réjouit de sa faim
et de la manne qui descend
à l’instant de la voracité
et de la férule de l’appétit
Il veut la dévorer
avec la violence d’un loup féroce
devant la ténacité d’une impossible proie
Il veut mordre à son souffle
Comme à une pomme volée
l’ingurgiter sans délicatesse
comme l’assoiffé qui n’a cure
de la douceur de l’eau
la tuer
la faire fondre
jusqu’à la réduire à un fil d’argent
qu’il enroulera autour de son cœur
pour en écouter les sons ténus
chaque fois qu’il veut en embrasser une autre

Le baiser a un seul sens
c’est quand l’amante veut manger son compagnon
veut
et veut
jusqu’à la fin du poème

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s