Non classé

Jalousie

De Aïcha Bassry (1960-) – MAROC

musicians_and_dancers_on_fresco_at_tomb_of_nebamun

Avec ses doigts
ses lèvres
sa voix vibrante
d’ivresse
il a peint une femme
pour son poème
Comme elle était fascinante
sa femme/poème
J’ai avancé furtivement
la main
et lui ai arraché le cœur
de la poitrine
Je l’ai déposé
Sur la chaise
près de moi
pour mieux jouir
du poème

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s