La couleur de la mort

Monia Boulila (1961-) – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

peace-and-love-216945

Nous n’’avons plus rien
Que des yeux ouverts
Sur cette terre noyée dans le sang

Nous n’’avons plus rien
Qu’’un regard coiffant les cadavres et la mort !

Nous n’’avons plus rien
Que des yeux encombrés de nuages
Que des yeux transmettant des images !
Que des yeux portant la vérité dans les larmes
Que des yeux confirmant la couleur de la mort

Nous n’’avons plus rien
Nous projetons la lueur de nos yeux
Et nous attendons la main de Dieu
Qu’’attendons-nous avec le soleil de ce matin ?
Du sang, des cadavres
et des chiffres truffant le rayon lointain

Nous retardons la naissance de la nouvelle année !
Nous retardons la joie
Nous retardons les romances
Nous retardons la fête
Nous retardons l’’amour
Nous retardons la vie à une autre levée du jour !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s