Les fruits de la Passion sénégalaise

Jérôme Aviron (1969-) – Partenaire d’AFROpoésie – FRANCE

berlinghiero_berlinghieri_001

Au dessus du parvis,
Des soldats romains noir ébène,
Cachaient leurs casques d’or sans peine,
Pour que nul ne les vit.

Le récit de la Passion va bon train,
Empreint d’une indéniable minutie,
Dans le détail jusqu’au Sanhédrin,
Que l’on devine plein de perfidie.

Les acteurs, jeunes gens du quartier,
Ne manquent pas de saveur,
Et se jettent tout entiers,
Dans ce spectacle de valeur.

Chacun sait tenir son rôle,
Soucieux de clairvoyance,
Ponctué en alternance,
De mimiques fort drôles.

Pourtant le jeu garde son sérieux,
Et d’aucuns jouent avec bonheur,
Les larmes brouillant parfois leurs yeux,
Et le geste à la hauteur.

Qui pourrait croire que ce sont des amateurs,
Engageant toute la fougue de leur foi,
Dans la commémoration des dernières heures
Du Christ souffrant, jusqu’à Sa mort en Croix ?

Merci à vous fière jeunesse africaine,
Qui démontrez une fois encore,
La vitalité souveraine,
De l’Esprit Saint qui souffle toujours plus fort.

Cette mise en scène réussie,
Marquera longtemps votre vie,
Qui, de Judas ou du Seigneur Jésus,
N’oubliera pas ce temps de grâce reçu.

Tous droits réservés, sauf accord de l’auteur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s