Le lundi de Pâques en prison

Jérôme Aviron (1969-) – Partenaire d’AFROpoésie – FRANCE

800px-2012-07-22_img_1035

Tout commence par une Messe,
A Rebeuss, la prison,
Quand l’on arrive vers les dix heures sans presse,
Le lundi de Pâques dans l’horizon.

Musulmans, chrétiens et animistes,
Se rejoignent pour le Saint Sacrifice,
Parfois avec le regard triste,
De ceux qui souffrent sans bruit de l’injustice.

Alors, les yeux s’allument,
Quand sur l’Autel se livre,
Celui qui, par delà la brume
Des ans, ouvre de la vie le Livre.

Chacun se sait toujours aimé,
Pour ce qu’il est, enfant prodigue,
Et tout à la fois fils bien-aimé,
Par Dieu le Père sans intrigue.

Tandis que les sourires s’illuminent,
La musique et les chants vont bon train,
Pour embaumer le coeur des malandrins,
Quand les prières au Très-Haut culminent.

Soudain, les mains se joignent,
Au temps du signe de paix,
Universelle charité qu’empoigne,
La bonne volonté qui s’en repait.

Au sortir de l’office,
Chacun peut témoigner sans peur,
Du résident au visiteur,
De sa fraîche joie propice.

Puis viennent les échanges individuels,
Où en quelques mots sobres,
Passe une profondeur peu habituelle,
En ces lieux qui sont ogres.

Les doux visages des femmes de la paroisse,
Mère ou bien soeur mélangées,
Apaisent des lendemains les angoisses,
En leur offrant à manger.

Le départ se précise pour les uns,
Puisque les autres iront retrouver,
Leur sempiternel univers clos que d’aucuns,
Ne peuvent, en conscience, approuver ou réprouver…

Tous droits réservés, sauf accord de l’auteur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s