Et contre le fort de Joux

Josué Guébo (1972-) – Partenaire d’AFROpoésie – COTE D’IVOIRE

Toussaint_Louverture_par_Pierre-Charles_Baquoy

Et contre le fort de Joux
Je frappe
Frappe
D’une force d’ouragan
Délacée
La gueule du Fort-de- Joux
Louverture
Ne mourra pas
Il ne mourra pas
Dans le cœur
De ma voix
Il ne mourra pas dans le sang
De ma foi

Il ne mourra pas
Dans la force de mon bras
Il ne mourra pas
Dans la voix de Sankara
Portant
Feu à la pierre glaciale
Du Fort
Dans mon pays
Louverture
Ne mourra pas !

Et dans mon pays
Vêtu du plaid
Baveux
Des mensonges
Qui liera de nouveau Lumumba
Qui l’arrachera
Encore
A l’amour de son Afrique
Qui foulera
Aux pieds
L’épitre à Pauline
Ses lettres
Ses mots
Ses lignes
Offertes aux destinées
De nos voies
Comme
Autant
D’étoiles cadastrales
Aux lignes d’un ciel
Décillé

Lumumba

(…)

Périmée
La foule
Sourde
A sa propre voix
L’humanité
Silencieuse
A sa propre syllabe

Point ne se signe
En lettre d’hérésies
Le culte
De mes lunes
Point ne se dit
En signes éclopés
L’hiéroglyphe destinale
De nos espérances

Je nous donne
La plume d’un tel orage
Je nous sonne l’index
D’une telle audace

Nous sommes
Poing
Formé de toutes les douleurs
Des siècles piétinés
Debout dans le champ pubère
De la vérité
Tenant de l’iroko
Ce devoir de fermeté
L’impératif
Incoercible
De notre geste ignifugé

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s