Langue de Barbarie

Karim Cornali (1979-) – Partenaire d’AFROpoésie – FRANCE

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai marché de l’océan

jusqu’au fleuve

et du fleuve

jusqu’à l’océan

J’ai parcouru cette fine bande de sable

comme on traverse

avec lenteur

un continent

D’abord les écumes

le sable mouillé

les lagunes

puis le sable chaud

les dunes

et enfin

l’ombre

les aiguilles sèches des filaos

les racines

la vase

de nouveaux oiseaux

Un vaste terrain de jeux

des courses folles avec les copains

des acrobaties

des crabes

des coquillages

des physalies

des heures

à ne pas m’arrêter de jouer

Du bonheur

de l’émerveillement

presque sans m’en rendre compte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s