L’ami

Eric Joël Edouard BEKALE-ETOUGHET (1968-) – Partenaire d’AFROpoésie – GABON

SDF_à_Charleroi_-_1

Une nuit de froid hivernal

Je traînais mes pas sur le boulevard

Sur le sol humide de pleurs

J’observais mon ombre se jouer de moi.

Sous un abri-bus, mes pas ont stoppé

Depuis longtemps le dernier était passé

Mais sur le banc, un homme dormait

Recouvert d’un drap, il sommeillait.

Sous ce toit de fortune, je l’ai relevé

Dans sa main croûtée, j’ai déposé une pièce

Ravi pour si peu, il a dégagé son visage

M’a souri et m’a dit : « Merci mon ami ! ».

Si peu de chose pour un grand bonheur

Si peu de chose pour effacer le malheur

Si peu de chose pour aider un ami

Pour un moment, de l’enfer, il est sorti…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s