Sortir

Eric Joël Edouard BEKALE-ETOUGHET (1968-) – Partenaire d’AFROpoésie – GABON

DSC00641

J’étais une marionnette sans ficelle

Mes jambes ne supportaient pas mon corps

Ensommeillé et distant de l’éveil

Les bruits de bidon n’étaient plus des bruits

Ils se cachaient derrières les paroles

Chaque élément était une multitude

Tout simplement, tout pouvait s’expliquer

Chaque chose à sa place avait un sens

Rien n’était là par hasard, mais à Dieu

Dans chaque chose, il y avait un esprit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s