Terre battue & béton armé

Notemi (1975-) – Partenaire d’AFROpoésie – CAMEROUN

1280px-Fire_in_Ranua

La vie nous abreuve de coups et blessures.

Le temps est épreuves, et dans le murmure

Du mal de vivre le plus profond,

Vivre ou survivre ? Tout se confond !

Le rapport aux autres est tout sauf compète,

Prophètes et apôtres, on se le répète.

Mais quel est le goût d’être vivant ?

Et quel est le coût de l’avenir des enfants ?

 

Terre battue et béton armé :

Notre monde est si cruel.

Béton battu ou terre désarmée.

Ici,  ailleurs, tout est duel.

Si le voyage est si tentant,

Accroche-toi bien aux racines.

Et lorsque que soufflera le vent,

Ne courbe surtout pas l’échine…

 

Pour un rayon de mon soleil,

Ils vendraient bien leur froideur.

Pour leur monde de merveilles,

Je troquerai toute ma douce chaleur.

On dit qu’on y crèche à la sombre étoile.

Ils disent que non, jamais ne tombe le voile.

Qui me dira les richesses de ma tour,

Que j’y accède aussi sans détour ?

 

Terre battue et béton armé :

Notre monde est si cruel.

Béton battu ou terre désarmée.

Ici,  ailleurs, tout y est duel.

Pause, la procuration du câble,

Je fais mon entrée dans le décor,

Laissant là sur le sable

Mon lourd passé de chercheuse d’or.

 

Ma patrie me jette en pâture

A des loups blancs affamés

Ma nation m’a vendue aux hyènes

Qui se délectent de mes cris, de ma peine

Cannibale ? Non ce n’est pas leur nature

Ils me volent juste mon Foléré

Et m’empêchent de lire leurs poèmes

Au nom de lois issues du Système.

 

Terre battue et béton armé :

Notre monde est si cruel

Béton battu ou terre désarmée

De l’autre coté tout est duel

Un ici meilleur,

Ou un pire ailleurs ?

A quel rêve faut-il s’accrocher ?

A quel enfer faut-il se vouer ?

 

Mon monde n’est que ruines et cendres

Comment reconstruire dans le chaos ?

Décolérer, subir, tolérer, se taire et attendre ?

Tourner la veste et devenir bourreau ?

L’incertitude m’a si bien modelée !

Et ma surnature à peine voilée,

Déjà je marche sur mes frères étalés

Ne ferai-je que suivre des lignes toutes tracées ?

 

Battre la terre, armer le béton

Troquer la mort contre le mortier

Désarmer la terre, battre le béton

Changer champs de bataille en chantier

Brisez les barrières

Semez l’amour sur vos sillages

Bannissez les frontières

Refaites du monde un seul village.

 

Que chacun puisse s’y livrer

Aux plaisirs sans pillage.

Poursuivre le décor dessiné

Par les dieux du mirage…

Rêves pas plus fous que leur ostentation !

Alors je vous dis, j’atteindrai ma destination.

Ça c’est sûr, je ne serai pas un pionnier

Bien moins sûr : finirai-je la traversée… ?

 

Terre battue et béton armé :

Notre monde est si cruel.

Béton battu ou terre désarmée.

Ici,  ailleurs, tout est duel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s