Elégie pour Joe

Marcel Xavier Venn (1952-) – Partenaire d’AFROpoésie – SÉNÉGAL

290px-Adansonia_grandidieri04

Ils ont osé défier les dieux-xamb1, de Ouakam2 à Mbélélaan3
Leurs parchemins maléfiques ont fait tomber les feuilles de l’arbre centenaire,
Totem des njulli4, forêt sacrée des moines avides de connaissances,
Tabernacle où l’on puise l’eau de baptême des initiés.
Ils ont osé déranger le penseur paisible du sculpteur Ousmane Sow
Les vents violents de leurs menaces indécentes ont déchiré les pages du livre de ta vie,
Privant du coup le scénariste de la trame du roman de l’existant,
Rompant ainsi, le fil du leeb5 de maam6 à ses petits enfants.
Ils ont osé tenter d’éteindre le feu de camp
Comment feront les artistes pour chauffer les jembés7 et assikos8,
Les voix des choristes deviendront inaudibles par ce froid de décembre,
Qui feront danser les njulli lors des soirées de kasak9 ?
Ils ont osé parce qu’ils ne peuvent comprendre 
Que l’on n’allume les lumières qu’à la fin du film,
Que l’on peut fermer les rideaux à la fin de l’acte,
Que la pièce n’en est pas terminée pour autant.
17, rue Jules Ferry10, n’est pas le refuge des pécheurs
Ce sanctuaire à ciel ouvert n’est autre chose que la loge des artistes,
Cette cour de rencontre, d’échange, de médiation et de méditation,
Ce confessionnal où le confesseur n’est autre que soi-même.
Joe, tu t’en es allé pas comme tu l’aurais souhaité
Tu aurais sûrement voulu que l’on te trouve mort, assis sur un des sièges autour de ton arbre à palabres, les jambes croisées, tenant d’une main ta pipe légendaire et de l’autre le scénario du film de ta vie.
Tu aurais certainement apprécié que l’on te découvre mort, au coin d’une rue du Plateau, adossé à un véhicule en stationnement, enveloppé du drapeau national et tenant, le bras levé, un tract.
Ils ont osé, c’est parce qu’ils ignorent que toute ta vie est une pièce de théâtre,
Ils ont osé car ils ne savent pas qu’une pièce de théâtre ne se termine pas sur scène,
Ils ont osé parce qu’ils ne comprennent pas que les artistes ne meurent pas.
Pour que vive JOE OUAKAM, pour que vive la CULTURE.
.
.
1-xamb (wolof) : endroit où on pratique les prières et bains mystiques. 2-Ouakam : quartier de Dakar où Joe est né. 3-Mbélélaan : de mes souvenirs d’enfance, nom donné au cimetière. 4-njulli : circoncis. 5- leeb : conte. 6- maam : grand-mère/grand-père. 7- jembés : genre de tam-tam. 8- assikos ou sikos : instrument à percussion de forme carré, spécifique à l’île de Gorée. 9- kasak : animation nocturne (chants, danses accompagnés de tam-tam) en l’honneur du groupe de njulli (circoncis). 10- 17,rue Jules Ferry : l’adresse où vivait et travaillait Joe Ouakam- il est mort le 25 Avril 2017).
Publicités

2 réflexions sur “Elégie pour Joe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s