Post mortem

Ousmane Mangassa (1991-) du collectif Les Ecrivains de La Meute – Partenaire d’AFROpoésie – SÉNÉGAL

IMG-20180128-WA0005

Quand le roi déchu s’enfuira

Trouver refuge derrière les vagues

Lacéré par les coups de dagues

De l’ombre qui le punira.

 

Qu’elle vienne me caresser

Un lundi comme le meilleur des Êtres.

M’élevant au-dessus, j’irai me prélasser

Et dans les jardins de Ridouane paraître.

 

Viens, je suis prêt, délivre ce corps

Qui ne supporte plus cette âme rebelle.

Viens ! emporte-moi vers d’autres décors

Parachute-moi au milieu de ces créatures belles.

 

Ô ! Azrael, l’ange arracheur

Pénètre les cieux avec mon âme

Pas d’état d’âme, laisse pleurer ces dames

Qui ne sont autres que mes sœurs.

 

À mes chers j’enverrai des sourires

Faites don à la terre mon corps inerte.

Et laissez festoyer ces vers alertes

L’esprit libre j’en finirai avec les soupirs.

 

Lumière Des Ténèbres, Edilivre Janvier 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s