Mea culpa

Dzidjonou Woudji (1998-) – Partenaire d’AFROpoésie – TOGO

20171026_091453.jpg

Désolé…

Si je suis le bronzé fier rejeton de ma daronne, la mère de toutes les mères,

Celle qui t’a bercé et t’a rendu grand, celle qui t’a donné des ailes,

Celle qui a sacrifié certains de ses dignes fils pour toi, pour te voir

Grandir et devenir son bourreau, et elle ton souffre-douleur.

 

Désolé…

Si mes lèvres éprouvent plaisir à te dire que dans les airs, les paletots

D’orgueil, d’ingratitude, tu ne cesses d’enfiler et d’apprécier,

Oubliant, que le parachute d’humiliation te porte dans la descente,

Que les fils aînés de ma daronne conseillent la nouvelle génération,

Que les plus grandes entailles finissent par cicatriser, et se panser.

 

Désolé…

Si l’histoire ne s’efface pas,

Si les tombes restent des monuments vivants de témoignages,

Si les mémoires ne sont pas qu’à court terme,

Si le tumulte de l’éveil de tous les fils de ma daronne se fait retentissant.

 

Désolé…

Si le racisme en toi est rejeton,

Si vite tu ne t’en débarrasse pas avec une scie,

Avant que ton âme en une noire jalousie ne s’assombrisse.

A l’aube d’un couronnement, est notre mère, celle en qui l’espoir d’un monde fleurit.

 

                                   4 août 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s