Non classé

Le 14 février

Poème de Medemaku Selome Lawrence (1993-) – Partenaire d’AFROpoésie – NIGERIA

800px-Cuisse_de_nymphe_émue

Chère,

Je sais rêver seul

Je sais faire de l’amour un mot courant

Je sais targuer de l’état mendiant

Du cœur qui rêve seul.

Je les sais chère

Car je suis seul.

 

Chère,

Je sais être seul

Me manquent les heures partagées

En racontant l’histoire d’un demain inéluctable-

Ces souvenirs qui ne sont plus charitables.

Je sais me demander oublier la légèreté

Du cœur qui se trouve seul.

Je les sais chère

Car je dors seul.

 

Chère,

Je sais dormir seul

Je sais me méfier de la grandeur

Des esclandres qui font de la nuit

Les heures haineuses

Et font du calendrier, des semaines fastidieuses.

Je sais même tancer le cœur contre l’amour tarifé de la nuit

Comme châtie un commandant son éclaireur

Qui en se réveillant, se trouve seul.

Je les sais chère

Et je te les raconterai le jour où l’on se retrouvera.

 

 

 

Publicités

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s